Critique de Castlevania : Dawn of Sorrow

Synopsis du jeu

Un an après les événements de Aria of Sorrow, un groupuscule cherche de nouveau à ressusciter le seigneur des Ténèbres. Soma Cruz, se retrouve de nouveaux mêlé à ce complot, due à la réapparition de son pouvoir de dominance. Partez donc de nouveau dans le château des ténèbres afin de mettre fin aux agissements de ce groupuscule.

Téléchargement du jeu

Bon point du jeu

  • Graphiquement, ce jeu est une claque visuel. Les détails fourmillent et le chara-design proche de personnage de manga rend le tout encore plus beau.
  • Les animations du jeu sont excellentes et ne souffre d'aucun ralentissement.
  • Le gameplay du jeu est très bon. L'écran supérieur du jeu permet d'afficher au choix les caractéristiques du dernier ennemis touché, ou bien la carte du château, ce qui évite de ce perdre et permet de constamment savoir si l'on possède l'âme du dernier monstre vaincu.
  • Si vous souhaitez finir le jeu à 100%, la durée de vie du jeu devient très longue, même si l'on peut regretter de ne pas avoir le château inversé qui aurait largement doublé la durée de vie qui peut s'avérer très courtes si vous ne faites que la trame scénaristique du jeu.
  • La bande son très gothiques du jeu est très bonne, même si ceux n'est pas la meilleurs de la série des Castlevania.
  • La possibilité, une fois le jeu fini, d'obtenir de nouveaux mode de jeu, permettant de faire l'histoire avec Julius Belmont ou encore Alucard.
  • Les 3 fins du jeu oblige, si l'on veut toute les voir a soit, refaire le jeu en New Game +, ou reprendre sa sauvegarde avant le combat final, afin de tout débloquer.

Mauvais point du jeu

  • L'utilisation du stylet est très limité. En effet, a part tracer des runes pour sceller les boss ou bien interagir avec des éléments du décor, le stylet est inutile.
  • Le fait de devoir parfois passer des heures sur un seul dans le but d'acquérir son âme rebutera nombre de joueurs ayant peu de patiente. De même pour l'obtention de toutes les armes du jeu, ainsi que les divers objets du jeu.
  • L'entrainement intensif que l'on doit faire pour être au niveau fasse à certains boss peut aussi décourager les joueurs les moins endurants.

Avis du Chroniqueur

J'adore les Castlevania, mais je dois dire que celui, au même titre que Aria of Sorrow et Symphony of the Night, fait parti de mes favoris. Que ce soit les graphismes, la bande-son, le gameplay ou simplement l'histoire font que ce jeu est une perle à essayer et finir absolument. Je ne peux que vous le conseiller, mais je vous conseille tout d'abord de faire Castlevania : Aria of Sorrow, sorti sur Gba, car Dawn of Sorrow est la suite direct de Aria of Sorrow, ce qui pourra vous éviter un spoil de l'histoire précédente.
Critique rédigée par Lucifer